Radio Monte-Carlo : La radio du soleil

Les millions de Français qui écoutent aujourd’hui RMC l’apprécient pour son information, placée sous le signe de la proximité, pour ses émissions sportives et pour son interactivité permanente, dont elle a fait, depuis dix ans, sa marque de fabrique. Mais qui se souvient que derrière ces trois lettres, RMC, s’exprime son origine, qui prend racine à Monaco.

Dès 1923, l’idée de créer un « poste » à Monaco est déjà là. La station parisienne Radiola, créée en 1922 suggère de créer une station dont la vocation et le contenu seraient tout trouvés : relayer les innombrables manifestations qui animent Monaco depuis plus de quarante ans. La Société des Bains de Mer est pour, voyant là un moyen moderne de promouvoir ses activités. Mais la France voit d’un mauvais œil la concrétisation de ce projet Radiola-SBM et la Principauté de Monaco devra d’abord passer par l’Union Internationale de Radiodiffusion pour obtenir une fréquence, à laquelle elle a droit, comme tout état souverain. C’est chose faite en 1933 et paradoxalement, il faudra attendre la guerre pour qu’en 1943, les premières émissions de Radio Monte-Carlo soient diffusées. La radio s’installe au Sporting d’Hiver, dans des locaux de la Société des Bains de Mer. Les 17 et 18 juillet 1943, Radio Monte-Carlo est inaugurée. Les deux premières voies connues qui s’y font entendre sont Sacha Guitry et Maurice Chevalier.

L’après-guerre sur Radio Monte-Carlo

Il faudra évidemment attendre la fin de la guerre pour que Radio Monte-Carlo prenne son envol, devenant la radio des arts, de la culture et du spectacle, plus largement, du divertissement, s’adjoignant le concours, dans les années cinquante, de grandes signatures telles que Marcel Pagnol, Georges Simenon, Francis Blanche ou encore un talentueux poète monégasque : Léo Ferré.

En 1954, Radio Monte-Carlo voit la naissance d’une petite sœur : Télé Monte-Carlo qui fut la première télévision privée en Europe. C’est elle qui diffusera le « mariage du siècle » : celui du Prince Rainier III de Monaco avec la célébrissime Grace Kelly.

RMC dans la cour des grands

En 1974, Radio Monte-Carlo quitte les frontières de Monaco et de la Côte d’Azur. Son destin devient national avec l’installation d’un émetteur en grandes ondes qui lui permet ainsi de jouer dans la cour des grands aux côtés de RTL ou d’Europe 1.

A Monaco, l’activité radiophonique n’a plus grand-chose à voir avec la seule promotion des festivités monégasques voulues initialement par la Société des Bains de Mer dès 1923. C’est devenu une industrie à part entière. RMC Italie diffuse depuis Monaco sur l’Italie toute entière tandis que RMC Moyen Orient diffuse ses programmes conçus à Monaco en arabe sur toute le Moyen Orient, depuis un puissant émetteur basé à Chypre. Viendra intégrer ce grand groupe radiophonique Radio Nostalgie puis Montmartre FM, devenue depuis MFM.

Dans les années 2000, le groupe RMC est privatisé et démantelé. Il se recréé sur d’autres bases, constituant un groupe privé puissant, sur les bases de RMC, de BFM et de la chaine de télévision d’information BFM TV.

Qui se souvient aujourd’hui que l’aventure RMC a commencé à Monaco ? Les auditeurs matinaux, peut-être, qui, tous les jours à 5h, entendent, aujourd’hui encore, l’ouverture quotidienne de l’émetteur en grandes ondes, qui diffuse… l’hymne national monégasque !

Fermer ×