Monte-Carlo : naissance d’un mythe

La naissance du 1er Casino de Monte-Carlo près de l’Hôtel de Paris marque un tournant dans l’histoire de Monaco entre 1856 et 1868.

Monaco, une ville à aménager

14 décembre 1856 : le premier casino monégasque ouvre ses portes dans la villa Bellevue, dans le quartier de la Condamine. La Principauté de Monaco est encore un territoire pauvre, aride, rural et peu peuplé et regarde arriver avec intérêt les premiers riches Européens en villégiature dans la grande ville voisine : Nice.

L’idée d’exploiter des jeux de hasard est pour Monaco une façon de tenter de développer une activité qui ne s’appelle pas encore le tourisme. Mais les obstacles sont nombreux. Les capitaux sont rares et le chemin de fer, aussi prometteur soit-il, s’arrête à Nice… C’est ainsi que les tout premiers touristes doivent, pour arriver à Monaco, prendre un chemin de terre chaotique ou le bateau à vapeur qui relie Nice à Monaco.

La Société des Bains de Mer et ses débuts

Les débuts sont difficiles et infructueux, jusqu’à l’arrivée à Monaco de l’homme providentiel, François Blanc, qui a déjà développé avec succès des activités de casino à Hombourg , petit territoire indépendant voisin de la Prusse.

François Blanc crée ainsi à Monaco un véritable casino , là où se trouve aujourd’hui l’actuel Casino de Monte-Carlo, sur un terrain encore sauvage, le plateau des Spélugues.

Nous sommes en 1863, le tout nouveau casino ouvre ses portes. Pour l’exploiter, une nouvelle compagnie est créée : la Société des Bains de Mer et du Cercle des Etrangers à Monaco. Aujourd’hui encore, le Groupe Monte-Carlo SBM qui exploite les casinos de Monte-Carlo porte juridiquement ce même nom…

Les travaux d’aménagement du plateau des Spélugues sont pharaoniques : jardins, routes, plantations de palmiers, tout est pensé au plus moderne, au plus luxueux, au plus extravagant… Pour assurer l’éclairage public au gaz, summum de la technologie moderne, François Blanc va même jusqu’à financer la construction d’une usine à gaz.

Mais l’infrastructure la plus décisive est sans doute l’arrivée du chemin de fer en 1868, financé lui aussi en partie par François Blanc. La ligne Paris-Monaco, 1 182 km, est alors la plus longue ligne de chemin de fer française et l’équipement décisif qui va désenclaver Monaco et lui permettre de s’ouvrir sur l’Europe toute entière. L’Hôtel de Paris Monte-Carlo, construit à côté du Casino de Monte-Carlo, a trente ans d’avance sur ses concurrents niçois ou cannois…

Monte-Carlo est née

En 1866, après trois ans de travaux, c’est presque une nouvelle ville qui est née sur le plateau des Spélugues. En hommage au prince souverain, Charles III, on la baptise Monte-Carlo. La construction s’achève ; le mythe, lui, ne fait que commencer…

1864 - Le Casino de Monte-Carlo
1864 - Le Casino de Monte-Carlo
1875 - Casino de Monte-Carlo
1875 - Casino de Monte-Carlo
1905 - Casino de Monte-Carlo Opéra
1905 - Casino de Monte-Carlo Opéra
1907 - Casino de Monte-Carlo
1907 - Casino de Monte-Carlo
1914 - Casino de Monte-Carlo
1914 - Casino de Monte-Carlo
1934 - Casino de Monte-Carlo
1934 - Casino de Monte-Carlo
1961 - Casino de Monte-Carlo
1961 - Casino de Monte-Carlo
Fermer ×