1974-2014 : Le Sporting a 40 ans

Dès 1966, le projet d’un nouveau Sporting d’Eté germe dans l’imagination des dirigeants de la Société des Bains de Mer, en remplacement du vieux bâtiment saisonnier qui longe la mer depuis 1931. Une presqu’île artificielle gagnée sur la mer est construite – 8 hectares et 1 million de mètres cubes de rochers quand même ! – et huit ans plus tard, elle accueille un bâtiment d’une incroyable audace architecturale : le nouveau Sporting d’Eté.

Réalisé en 1974, le bâtiment du nouveau Sporting est un hommage à la ligne courbe : pas un seul de ses murs ne connait la ligne droite !

La salle de spectacle, la bien nommée Salle des Etoiles verra défiler les plus grandes stars mondiales auxquelles il faut ajouter les étoiles du ciel, rendues visibles par l’extravagant toit ouvrant de la salle (1000 m², 180 tonnes, un record mondial). Trois bassins escamotables permettent d’assurer un décor de jeux d’eau à l’intérieur de la salle.

Le complexe saisonnier s’enrichit d’une nouvelle discothèque : le Jimmy’z. Là encore, l’architecture est à couper le souffle. Le toit ouvrant de l’établissement et ses vitres entièrement rétractables qui donnent sur un lagon féérique transportent les clients de l’établissement dans un décor de rêve dont on ne sait plus dire s’il est intérieur ou à la belle étoile…

L’inauguration du nouveau Sporting a lieu le 22 juin 1974. Joséphine Baker remplace au pied levé Sammy Davis Jr. La présence de la star est un tel succès qu’elle revient quelques semaines plus tard à l’occasion du Gala de la Croix Rouge en août 1974.

Dument inauguré et fort d’une aussi prestigieuse marraine, le Sporting commence alors sa longue et belle carrière : la Salle des Palmiers devient le temple estival des gros joueurs du Casino de Monte-Carlo, la Salle des Etoiles, le lieu d’exception de tous les grands spectacles monégasques dont le Sporting Summer Festival est aujourd’hui le digne représentant. Quant au Jimmy’z, il reste, quarante ans plus tard, une étape incontournable des night-clubbers du monde entier.

1999 est l’année du jubilée du Prince Rainier III, elle est aussi celle d’une rénovation du bâtiment du Sporting dont la façade et le hall sont désormais parés de verre, de transparence et de marbre clair. C’est cette année-là qu’Alain Ducasse ouvre un nouveau restaurant au Sporting, le Bar et Bœuf, qui a fait place, depuis, à La Trattoria, toujours signée Ducasse.

Successeur d’un établissement estival des années trente, témoin de l’audace des années 70 et écrin de la vie culturelle et nocturne du XXIème siècle, le Sporting n’est pas seulement une légende, il la perpétue.

Le premier Sporting d’Eté en 1931
Le premier Sporting d’Eté en 1931
Face à l’ancien Sporting, la presqu’île artificielle est construite
Face à l’ancien Sporting, la presqu’île artificielle est construite
Construction du nouveau Sporting en 1974
Construction du nouveau Sporting en 1974
Le nouveau Sporting en 1974
Le nouveau Sporting en 1974
Joséphine Baker inaugure le Sporting en 1974
Joséphine Baker inaugure le Sporting en 1974
Le hall rénové en 1999
Le hall rénové en 1999
Devant la façade rénovée en 1999, la célèbre fontaine 70’s
Devant la façade rénovée en 1999, la célèbre fontaine 70’s
Les 40 ans du Sporting
Les 40 ans du Sporting
Fermer ×